remontercapilaire

Techniques pour combattre les remontées capillaires dans une maison

Les remontées capillaires font parties des pathologies du bâtiment les plus dévastatrices. Elles sont d’origine souterraine et elles produisent des dégâts visibles et invisibles, qui se répercutent sur la santé des habitants. Pour pouvoir combattre ce fléau donc, il est essentiel d’identifier clairement les causes. 

Le phénomène de remontées capillaires

Les remontées capillaires sont une migration naturelle de l’humidité contenue dans le sol, dans les parties inférieures des murs et des matériaux de construction. C’est le premier facteur d’humidité dans les logements qui constitue la principale cause de détérioration des bâtiments et monuments. Lorsque les fondations d’une maison sont en contact direct avec le sol, l’eau contenue dans la terre remonte lentement dans les murs par capillarité. Ce phénomène est quasiment inévitable lorsque la maçonnerie est enterrée.

Les signes de présence des remontées capillaires sont nombreux entre autres l’humidité ambiante excessive, la détérioration des matériaux au bas des murs, l’apparition d’un dépôt blanchâtre appelé le salpêtre, le développement de mousses, l’apparition de moisissures ou de champignons ou encore la pulvérulence des pierres avec transformation en poudre ou en sable. Ces remontées capillaires peuvent aussi entraîner des effets secondaires tels que le décollement des papiers peints, les dégradations de plâtres et enduits ou encore la dégradation et décollement des enduits de façade.

Les techniques de traitement des remontées capillaires

Il existe de nombreuses techniques de traitement de remontées capillaires notamment mécaniques qui consistent à interposer une étanchéité à la base des murs, introduire une plaque métallique ou encore injecte de la résine hydrophobe en créant une barrière étanche à la base des murs concernés. De cette manière, les murs deviennent imperméables et toute migration d’eau est bloquée dès la base du mur.

Puis, on peut aussi choisir les traitements physiques qui consistent à introduire un tube poreux au ¾ de l’épaisseur du mur. Ce tube favorise l’évaporation de l’humidité. Par la suite, les traitements électriques font également parties des remontées capillaires solution qui consistent à introduire des broches dans le mur avec mise à la terre du bas du mur. Et enfin, il existe le traitement géomagnétique qui élimine le phénomène de la remontée capillaire par la loi de LAPLACE. Cette méthode ne s’attaque pas à l’humidité elle-même mais à sa cause et aux phénomènes qui la provoquent.